Thierry - Tout petit, j'ai su que je ne pouvais être que pêcheur

Thierry - Tout petit, j'ai su que je ne pouvais être que pêcheur

Lieu

Madrague de Montredon à Marseille - Provence

Quand et comment as-tu décidé de devenir pêcheur ?

Je ne savais faire que cela, je n'ai jamais été bon à l'école. Mais en vrai ce n'est pas pour cela, je suis à fond sur mon métier depuis toujours. Tout petit, déjà, j'ai su que je ne pouvais être que pêcheur, je ne pouvais faire que cela de ma vie. J'aime la mer et la recherche du poisson.  À 15 ans, j'ai arrêté l'école et je suis devenu mousse. À 19 ans, je suis devenu patron. J'ai eu mon premier bateau qui était une petite barque marseillaise en attendant mon premier vrai bateau. Puis à 21 ans, j'ai eu mon bateau actuel et depuis 24 ans, je pêche avec lui. J'ai eu d'autres opportunités professionnelles, mais je n'ai jamais pu envisager de faire autre chose.

Qu’est-ce que tu aimes le + dans ton métier ?

Ce que j'aime le plus c'est la liberté, même si les choses ont changé c'est toujours la liberté que j'aime le plus dans mon métier.

Une phrase qui te définit ou qui définit ta passion pour ton métier ?

Ma passion c'est de pêcher, tous les jours où cela est possible.

Pourquoi es-tu devenu un coopérateur du Levant ?

Parce que Clara est un phénomène. Je ne voulais pas entrer dans une OP et quand l'Op du Levant a été lancée, je n'ai même pas réfléchi, j'y suis allé directement. Je sais qu'on va m'y défendre à 100%. Je ne le dis pas pour faire plaisir ou pour lancer des fleurs, je le pense réellement.

Christophe « J’aime le fait d’être seul »

PREV